LES GENTILSHOMMES DE LA BRETTE : Escrime artistique, historique et ludique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, février 21 2009

Croiser le fer, Violence et culture de l’épée dans la france moderne ( XVIe XVIIIe siècle )

Manuel à volonté universitaire sur une partie de l’histoire de l’escrime, ce livre explore différents aspects liés au monde des duellistes, maîtres d’armes et autres bretteurs de tout poils.

Lire la suite...

dimanche, février 15 2009

Escrime civile ou militaire, première partie

Escrime civile, escrime militaire ?

L’arrivée, ou plutôt le retour au XVIIe siècle, des formations de type phalange conduit au développement d’une escrime spécifique caractérisée par la prise en compte de l’ordre serré. Ce petit article s’intéresse, pour une fois, plus au fonctionnement des unités militaires de notre période 1630-1650 qu’à l’escrime civile présentée dans les ouvrages de Nicolas Giganti ( "Escole ou Théatre auquel sont représentées diverses manières de se servir de l’épée seule, ou accompaignée du poignard tant pour détourner que pour donner le coup" 1602), Hieronyme Calvacabo ( "Traité ou instruction pour tirer des armes de l’excellent scrimeur Hironyme Calvacabo, avec un discours pour tirer de l’espee seule, fait par le defunt Patenostrier de Rome" 1617), François Dancie ("L’épée de combat ou l’usage de la tire des armes " 1623) et Charles Besnard ("Le maistre d’arme libéral " 1653).

Lire la suite...